31ème campagne

Avec beaucoup d’humilité, Coluche avait prononcé ces mots sur les ondes d’Europe 1 : « J’ai une petite idée comme ça… ». Petite idée très bien conçue et charpentée, qui utilisait la forte notoriété de l’artiste comme haut-parleur au bénéfice de tous ceux que nous n’entendons pas, que nous ne regardons plus …

Petite idée qui, 30 ans plus tard, pour la 31° campagne demeure la base, le plan de route des Restos du Cœur ! Et plus que jamais dans cette période de violence inhumaine…

. A la base de l’édifice, les bénévoles. Leur engagement total et désintéressé constitue la principale énergie des Restos. En 1985, ils étaient 4 500, aujourd’hui ils sont près de 70 000 et 770 dans les Hauts de Seine.

Cette année une nouvelle mission leur est fixée, réduire le non recours aux droits sociaux qui est estimé à 30% au niveau National. Nul doute qu’une part substantielle d’entre eux se trouve parmi les familles que nous accueillons.

Détecter ces non recours, informer les familles et les aider à obtenir leurs droits, constitue un de nos objectifs prioritaires pour cette nouvelle campagne avec un espoir, commun à toutes nos actions de réinsertion, leur permettre de se passer de nous à l’avenir.