Le mot du Président

30e campagne

Au seuil de la 30e campagne des Restaurants du Cœur, les équipes des Hauts de Seine se mobilisent une fois encore pour remplir la mission fixée par Coluche.

Selon toutes probabilités, l’augmentation de la fréquentation de nos centres constatée au cours des dernières années va encore se confirmer, alors que les subventions restent sur un palier et que les dons marquent le pas.

Il va donc nous falloir trouver des approvisionnements ou des financements de substitution.

Pendant le même temps, les bénévoles continuent à développer des activités visant à l’inclusion sociale des familles accueillies, telles que

  • les ateliers de Français,
  • l’accès à la Justice,
  • le microcrédit et conseil budgétaire,
  • le soutien à la recherche d’emploi.

C’est dire que nous aurons de plus en plus besoin de bénévoles, principale ressource de notre Association, pour répondre à tous ces défis.

 Pour ceux qui nous ont déjà rejoints, bonne campagne 2014-2015.

Vous pouvez nous contacter sur ad92.siege@restosducoeur.org pour rejoindre nos équipes.

L’entrepôt régional d’Argenteuil

LES APPROVISIONNEMENTS DES  CENTRES  DES RESTOS DES HAUTS DE SEINE

Depuis fin 2009 les associations des RESTOS du CŒUR des HAUTS de SEINE et du VAL d’OISE ont décidé de mutualiser leurs moyens en matière d’approvisionnements.

Cette structure est située à ARGENTEUIL où un entrepôt important a pu être  trouvé. Elle est placée sous la responsabilité de l’AD95 mais un bénévole et un salarié (responsable de l’entrepôt) de l’AD 92  y sont affectés.

Dans ce cadre les centres sont approvisionnés chaque semaine de la campagne d’hiver (en principe 17 semaines) au prorata du nombre prévisible de personnes à servir :

–          en produits de négoce ou du plan européen d’aide aux plus démunis, fournis via l’Association Nationale

–          en dons importants  d’entreprises

–          en produits fournis par un entrepôt d’opportunité situé dans la région rouennaise qui reçoit des marchandises  à dates limites d’utilisation optimale courtes ou récemment dépassées.

Pendant la campagne d’été, où seuls les personnes les plus démunies sont servis,  les centres reçoivent une partie de ces mêmes produits en tenant compte de leurs stocks à fin avril , du résultat de la collecte nationale effectuée en mars sur leur territoire et en fonction de leurs périodes d’ouverture. L’échéancier des livraisons n’est plus hebdomadaire mais fonction des besoins .

Ni les collectes faites par les centres indépendamment de cette collecte nationale, ni les dons reçus aux centres ne sont pris en compte dans les attributions faites  sauf si un centre demande à ne pas être livré de tel ou tel produit.